Au-delà de notre coeur de métier – le droit – nous tenons constamment à ouvrir notre champ de réflexion de l’organisation du travail à l’épanouissement au travail.

Beaucoup de personnes se sont certainement interrogées sur le sens de leur vie professionnelle voire personnelle durant le confinement, introspection forcée et parfois très déstabilisante. La situation de l’Etat et ses méthodes de réponse à la crise par l’instauration d’un Etat d’urgence sanitaire mettant en lumière des dysfonctionnements structurels inquiétants, peut aussi interroger sur le sens que l’on donne à son engagement pour l’intérêt collectif lorsque l’on est fonctionnaire.

Et pourtant, le collectif et la solidarité nationale sont l’une des seules réponses à une crise majeure comme celle du Covid-19 qui est comparée par l’exécutif à une guerre, pas moins. Il faut en conséquence éviter le repli sur soi et penser un service public reprenant les éléments forts de notre devise républicaine, notamment la Fraternité. Difficilement compatible avec le new Public Management qui se fonde sur une théorie néolibérale, davantage individualiste.

Il existe de nombreuses façons d’envisager un changement, paradigme d’autant plus difficile à imaginer dans la fonction publique où la carrière est pensée comme celle d’une vie, la sujétion à l’Etat.

C’est peut-être le moment de redorer l’attractivité du secteur public et de repenser les carrières, comme y invite d’ailleurs le rapport THIRIEZ publié le 18 février 2020 sur notamment la réforme de l’ENA et de nos élites.

Nous avons décidé de consacrer un entier dossier à la reconversion professionnelle des agents publics qui présentera non seulement les textes sur la reconversion, le bilan de compétence ou la formation, mais aussi de manière plus globale les possibilités de mobilité intra-fonction publique, permettant de garder à la fois le statut et l’adaptation aux différentes étapes de vie et à la situation déstabilisante que nous vivons actuellement.

La crise Covid-19 aura peut-être réveillé les consciences, nous l’espérons. C’est le moment d’offrir une vraie réforme et réponse à notre service public, en repensant totalement le monde du travail et l’évolution des carrières.

Nous avons en conséquence développé une offre nouvelle permettant de repenser son positionnement et sa carrière et de découvrir de nouvelles perspectives de carrière sur son secteur géographique, dans une autre zone de compétence ou tout simplement comme réponse à une situation de souffrance au travail en lien avec la crise ou la situation des services, sans quitter le service public.

En attendant la publication de ce dossier complet, nous vous invitons à la lecture de deux articles de la revue BOOKS:

  • « Après la pandémie, la décroissance« : « Dans les pays riches, avant même la crise du Covid-19, la croissance évoluait à un rythme de sénateur. Tendance préoccupante ou satisfaisante ? Beaucoup plaident pour une « croissance verte ». Pour d’autres, il faudrait encore ralentir. Un dernier groupe appelle à une révolution : la décroissance. »
  • « Comment faire le bon choix?« : « C’est un paradoxe : les grandes décisions de la vie – devenir parent, par exemple – sont souvent moins réfléchies que les petites. Les décideurs au plus haut niveau s’appuient en revanche sur la « science de la décision » pour mieux peser le pour et le contre. Pourrait-on s’en inspirer ?«